Maialen à l’atelier de son grand-père, là où tout a commencé.

Vaisselle sentimentale ...

A elles seules, chaque assiette chinée raconte milles choses…
Pour So’izu c’est une rencontre à chaque fois, et par cette rencontre la possibilité d’une deuxième vie.
Quand l’objet délaissé rencontre l’imaginaire So’izu, c’est une entente instantanée.
L’assiette nous touche par son âge et le nouveau dessin noire nous emporte encore plus loin, cherchant toujours a creuser des images, mêlant souvenirs, gout, patrimoine et poésie.
Alors que la source du trait est basée entre mer et montagne; bercée par la sonorité d’une langue si vieille qu’on a faillie l’oublier….
So’izu ou ‘regarde’ en basque.

Une par une

So’izu, portée par Maialen Maritxalar, redonne vie à ces assiettes de caractères, en utilisant la technique de la chromolithographie, une technique de porcelainier. 
Chaque assiette récoltée une par une est adoptée avec ses cicatrices…
Cette vaisselle vient de tout horizon mais essentiellement de France. 
L’assiette devenue unique, se mélange sans complexe aux restes des modèles, dépareillées en harmonies, elles créent ainsi une tablée éclectique, chique et chaleureuse à la fois.